Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:May 6th, 2007 06:17 EST
Mme Rice prene une large participation internationale l'accord avec l'Irak

Mme Rice prene une large participation internationale l'accord avec l'Irak

By SOP newswire

Washington - Tout en félicitant le premier ministre irakien, M. Nouri Al-Maliki, pour son programme de réconciliation nationale, la secrétaire d`"tat, Mme Condoleezza Rice, a exhorté la communauté internationale à appuyer les efforts de l`Irak en participant à l`accord international en faveur de ce pays.

Conclu le 3 mai à Charm el-Cheikh ("gypte), cet accord établit un plan quinquennal destiné à permettre à l`Irak de parvenir à l`autosuffisance sur le plan économique et prévoit la participation de la communauté internationale en matière d`allégement de la dette extérieure de l`Irak et d`aide financière et technique à ce pays. Jusqu`ici, soixante pays et organismes sont convenus d`y participer. Mme Rice a incité les signataires à encourager une plus grande participation internationale.

En vertu de cet accord, a-t-elle dit lors de la signature de ce document, l`Irak s`engage à prendre « des mesures importantes en ce qui concerne l`application de profondes réformes économiques et la bonne gouvernance et en particulier les objectifs prioritaires suivants : la réforme des subventions relatives aux carburants, la restructuration du secteur des hydrocarbures et le partage équitable des recettes pétrolières entre tous les Irakiens. En échange, les signataires de ce pacte sont convenus d`aider l`Irak en allégeant fortement sa dette extérieure ainsi qu`en fournissant une aide financière et technique importante. Â»

Elle a déclaré que cet accord aurait aussi des effets en dehors du domaine économique, car il offrait « des incitations puissantes visant à garantir un fonctionnement plus efficace du gouvernement irakien et à réaliser les grands objectifs nationaux de ce gouvernement en matière de réconciliation politique et de sécurité pour tous les Irakiens. Â»

Mme Rice a déclaré à l`intention des pays qui détenaient des créances importantes sur l`Irak remontant au temps de Saddam Hussein : « Pour pouvoir réaliser ses promesses économiques, établir de nouvelles relations économiques avec le reste du monde et atteindre les objectifs du pacte, l`Irak a besoin que ses créanciers réduisent ou annulent les dettes contractées par Saddam Hussein s`ils ne l`ont pas déjà fait. Â»

Selon un haut responsable du ministère des finances des "tats-Unis, M. Robert Kimmit, l`Arabie saoudite, les "mirats arabes unis, le Koweït, la Russie, la Chine, la Turquie, la Jordanie, l`"gypte et la Bulgarie détiennent chacun des créances sur l`Irak s`élevant à plus de 1 milliard de dollars.

Mme Rice a souligné que la conclusion de cet accord constituait le début d`un processus dans le cadre duquel la communauté internationale suivrait de près les progrès de l`Irak quant à la réalisation de ses objectifs et ""uvrerait afin de garantir que tous les donateurs s`acquittent de leurs engagements.

La secrétaire d`"tat doit participer, le 4 mai à Charm el-Cheikh, à la première réunion ministérielle de la Conférence des voisins de l`Irak.

Par David Shelby
Rédacteur de l`USINFO