Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:August 27th, 2007 05:21 EST
Tirer le meilleur parti possible du methane

Tirer le meilleur parti possible du methane

By SOP newswire

Washington - Le méthane est un gaz à effet de serre dont la portée sur les changements climatiques se place juste derrière celle du gaz carbonique. C`est aussi l`un des principaux éléments du gaz naturel et, aux quatre coins du monde, les pays ""uvrent de concert en vue de transformer les émissions nocives du méthane en une source d`énergie propre.

Ces pays travaillent dans le cadre du partenariat « Methane to Markets Â» (partenariat « méthane pour les marchés Â») que les "tats-Unis ont lancé en 2004 en collaboration avec 13 autres pays. À l`heure actuelle, les vingt pays qui font partie de ce partenariat, à laquelle la Commission européenne s`apprête également à adhérer, et quelque 600 organismes des secteurs public et privé travaillent ensemble à la réalisation d`une centaine de projets de par le monde. (Pour plus d`informations, en anglais, voir : www.methanetomarkets.org/index.htm)

Du 30 octobre au 1er novembre, une exposition mettant en valeur les projets entrepris dans le cadre de ce partenariat sera organisée à Pékin par l`Agence des "tats-unis pour la protection de l`environnement (EPA), la Commission nationale de la Chine pour le développement et la réforme, divers ministères chinois et d`importantes entreprises chinoises.

« L`exposition revêt une énorme importance pour le partenariat Â», a déclaré le 23 août à l`USINFO M. Paul Gunning, responsable du bureau de l`EPA chargé des questions liées aux changements climatiques, rendant hommage à la coopération apportée par le gouvernement chinois afin de préparer cette foire.

La Banque asiatique de développement, le gouvernement australien, le ministère britannique chargé de l`environnement, des produits alimentaires et des affaires rurales, « Environnement Canada Â», l`Agence internationale de l`énergie, et la commission économique de l`ONU pour l`Europe sont quelques-unes des institutions qui ont participé à l`organisation de l`exposition.

Récupérer le méthane

Les concentrations de méthane dans l`atmosphère ont plus que doublé depuis 200 ans, une situation imputable en grande partie aux activités humaines. La capacité du méthane à retenir la chaleur dans l`atmosphère est 23 fois supérieure à celle du gaz carbonique et c`est une des raisons pour lesquelles réduire les émissions de méthane est un bon moyen, à court terme, de confronter le réchauffement de la Terre.

Le méthane constitue 16 % des émissions de gaz à effet de serre, et environ 60 % des émissions de méthane sont imputables aux activités humaines. Le reste provient de sources naturelles telles que les marécages, les hydrates gazeux, le permafrost et le produit de la digestion des termites.

Environ 25 % des émissions de méthane (43 % des émissions imputables aux activités humaines) proviennent des sources que les activités du partenariat « Methane to Markets Â» ciblent : l`agriculture (gestions des déjections d`animaux), les mines de charbon, les décharges publiques, et les champs de pétrole et de gaz naturel.

Le 14 août, par exemple, le plus gros producteur de pétrole d`Inde - la « Oil and Natural Gas Corp. Ltd Â» ou ONGC, de Dehradun, a signé un accord l`associant à sept autres importantes sociétés d`exploitation de pétrole et de gaz naturel en tant que partenaire du programme international STAR de l`EPA concernant le gaz naturel.

Ce programme, l`un des projets du partenariat « Methane to Markets Â», vise à mettre sur pied et à réaliser des projets permettant de réduire économiquement les émissions de méthane et d`accroître la quantité de gaz naturel qui parvient aux marchés mondiaux.

« "tant une entreprise qui se préoccupe de l`environnement, la question d`atténuer le réchauffement de la planète est une cause chère à l`ONGC et ce projet constituera un bon moyen d`atteindre cet objectif et jettera le fondement de liens étroits entre l`ONGC et l`EPA Â», déclare le président de la société dans un communiqué.

Pour ce qui est du secteur agricole, le Fonds pour l`environnement mondial et la Banque mondiale ont fourni un don de 7 millions de dollars sur cinq ans pour réduire les effets sur l`environnement et la santé de la production de plus en plus intensive de bétail en Chine, en Thaïlande et au Vietnam. L`aide financière appuie le recours à des techniques d`un coût abordable sur le site de certaines exploitations agricoles de ces pays afin de traiter les déjections animales.

En collaboration avec la Commission économique de l`ONU pour l`Europe (CEE), l`EPA a lancé un projet sur trois ans afin de surmonter les obstacles financiers qui entravent la mise au point, la promotion et la commercialisation de projets portant sur la récupératon en Europe orientale du méthane provenant des mines de charbon et son utilisation.

Commercialiser le méthane

Durant l`exposition qui se tiendra à Pékin, a expliqué M. Gunning, le comité directeur du partenariat « Methane to Markets Â» établira des plans d`avenir et organisera une conférence à laquelle prendront part des spécialistes internationaux qui permettra l`échange d`informations, notamment techniques, et de faire la démonstration de projets et de techniques relatives à la récupération et à l`utilisation du méthane.

Pour les entreprises du secteur privé, cette exposition sera une vitrine des meilleures techniques en la matière et elles auront aussi l`occasion de montrer leur savoir dans le domaine de l`élaboration et du financement de projets.

L`EPA s`est efforcée d`identifier dans plusieurs pays des projets dignes d`être développés dans chacun des domaines de préoccupation.

« En ce qui concerne les décharges publiques, nous avons travaillé avec des gouvernements et des institutions du secteur privé, notamment en Amérique latine, en Inde et en Chine, pour identifier des sites de décharges publiques ayant le potentiel de devenir des projets valables. L`EPA s`est livrée à des évaluations ou à des études de faisabilité, autant de démarches indispensables avant que quelqu`un - un financier ou un promoteur - ne s`intéresse à un projet Â», a précisé M. Gunning.

Une trentaine de projets seront mis en valeur à l`exposition de Pékin et l`EPA veille à ce que les personnes associées avec chacun de ces projets puissent se rendre à Pékin pour pouvoir en parler avec d`éventuels promoteurs.

« C`est ce que nous ferons dans le cadre de l`exposition, et avec un peu de chance, nous verrons une floraison de projets prendre forme Â», a ajouté M. Gunning.

(Les articles du "Washington File" sont diffusés par le Bureau des programmes d`information internationale du département d`Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)

Par Cheryl Pellerin
Rédactrice de l`USINFO