Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:March 16th, 2008 06:36 EST
Mme Rice souligne l'engagement des e.-U. en faveur de la lutte contre le paludisme

Mme Rice souligne l'engagement des e.-U. en faveur de la lutte contre le paludisme

By SOP newswire

Extraits de l`allocution de la secrétaire d`"tat

On trouvera ci-après des extraits de l`allocution que la secrétaire d`"tat, Mme Condoleezza Rice, a prononcée le 12 mars, à l`occasion d`un gala de bienfaisance donné à Washington en faveur de la lutte contre le paludisme, auquel ont participé le président Bush et son épouse, Mme Laura Bush, des diplomates, des parlementaires, des ministres et d`autres personnalités.

(Début des extraits)

C`est un honneur pour moi d`être parmi vous ce soir pour célébrer une noble cause, pour appuyer l`action mondiale visant à vaincre le paludisme et pour soutenir le bon travail que l`organisme « Malaria No More Â» effectue à cet effet. ( ")

Depuis l`entrée en fonctions du président Bush, le gouvernement des "tats-Unis agit plus que jamais en vue de mener la lutte mondiale contre le paludisme. Dans cette lutte, nous n`avons pas eu de meilleure militante que Mme Laura Bush. ( ")

Dans ce domaine, Mme Bush a été, bien entendu, une partenaire idéale pour tous ceux qui, dans le corps diplomatique, ""uvrent pour montrer les sentiments de compassion des "tats-Unis. ( ") Je tiens aussi à dire que c`est un honneur pour moi de travailler pour un président des "tats-Unis qui mobilise non seulement la puissance des "tats-Unis, mais aussi les sentiments de compassion du pays pour des fins aussi nobles.

C`est grâce au président que l`Initiative en faveur de la lutte contre le paludisme, dont la dotation est de 1,2 milliard de dollars et qui est dirigée par l`amiral Tim Ziemer ( "), a pu voir le jour. Très souvent, les actions les plus prodigieuses commencent par de simples questions, et c`est là l`histoire à la base de cette initiative. Le président Bush a demandé pourquoi, à une période de prospérité croissante dans le monde, des millions de personnes mouraient d`une maladie que l`on pouvait prévenir avec quelque chose d`aussi simple qu`une moustiquaire. Le président vient de parler de ce programme, des nombreuses personnes qu`il touche et dont ( ") nous avons eu l`occasion de rencontrer certaines lors de notre visite en Afrique le mois dernier.

Ce que j`aimerais faire, c`est dire quelques mots sur les raisons pour lesquelles nous participons à la lutte contre le paludisme. Nous, aux "tats-Unis, nous rendons compte des enjeux que nous avons dans la réussite des peuples et des pays de notre monde. Nous voyons la dévastation que des maladies comme le paludisme peuvent causer dans des continents entiers. Nous voyons comment ce fléau peut priver des enfants de leurs parents, des parents de leurs enfants et des pays de leur avenir. Nous voyons l`intérêt que les Américains ont à créer une communauté internationale où aucun pays, qu`il soit grand ou petit, riche ou pauvre, n`est miné et déstabilisé par la maladie. Nous comprenons donc qu`il est dans l`intérêt de tous les pays d`éradiquer le paludisme au XXIe siècle.

Toutefois, nous menons la lutte contre cette maladie pour une raison plus impérieuse, à savoir parce que c`est ce qu`il faut faire et que les "tats-Unis peuvent le faire. Face à des souffrances aussi cruelles et inutiles, nous, qui avons le pouvoir et les moyens, avons aussi l`obligation morale d`agir. Nous ne pourrons pas aider à sauver tout le monde, mais nous sauverons la vie de certaines personnes, et ce sera extraordinaire pour l`enfant qui pourra grandir avec sa mère ou son père ou pour les parents qui verront leurs fils ou leurs filles avoir aussi des enfants.

Nous cherchons à vaincre cette maladie parce que nous croyons à l`idée révolutionnaire qui n`est ni américaine, ni occidentale, mais universelle, selon laquelle la vie d`un enfant qui souffre du paludisme en Afrique est aussi importante que la vie de tous les êtres humains, quels que soient leur race, leur religion, leur milieu social ou leur culture, qu`il s`agisse d`un ressortissant des "tats-Unis, du président des "tats-Unis ou d`un enfant africain.

Cet effort unit les pays civilisés du monde. Il unit le secteur public et le secteur privé, et c`est pourquoi je suis si heureuse d`être ce soir parmi vous, vous qui apportez votre soutien à « Malaria No More Â». Je tiens à remercier tous ceux qui ""uvrent pour éradiquer cette maladie, pour faire en sorte qu`un jour aucun enfant ne mourra de cette maladie. Je tiens à vous remercier de votre engagement et à vous dire que si nous ""uvrons de concert pendant aussi longtemps que ce sera nécessaire, c`est là un rêve qui est réalisable : un monde d`où le paludisme aura disparu.

(Fin des extraits)

(Diffusé par le Bureau des programmes d`information internationale du département d`Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)