Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:July 18th, 2007 16:27 EST
L'agriculture peutetre la cle de la diversification du commerce africain

L'agriculture peutetre la cle de la diversification du commerce africain

By SOP newswire

Accra (Ghana) - L`un des principaux objectifs de la loi sur la croissance et les possibilit"s "conomiques en Afrique (AGOA) est d`aider les pays d`Afrique subsaharienne " diversifier leur "conomie, c`est-"-dire " ne plus tant compter sur les exportations de p"trole et de gaz naturel et " privil"gier les exportations de produits agricoles.

" Nous sommes ici pour faire en sorte que l`agriculture travaille pour les Africains et pour leur "conomie ", a d"clar" " la presse, le 17 juillet, un responsable du minist"re am"ricain de l`agriculture, M. Mark Keenum, " l`occasion du sixi"me forum annuel de l`AGOA, qui se tient " Accra les 18 et 19 juillet.

Les chocolats et les ananas du Ghana, les fleurs coup"es d`Ouganda et les agrumes d`Afrique du Sud sont certains des produits qui figurent sur la liste des quelque 6.000 articles pouvant "tre export"s en franchise de droit de douane aux "tats-Unis en vertu de l`AGOA, loi commerciale adopt"e par le Congr"s en 2000.

Si les exportations de produits agricoles sont encore faibles par rapport " celles de p"trole et de gaz, elles augmentent r"guli"rement et entra"nent la cr"ation de nombreux emplois, a indiqu" M. Keenum.

L`AGOA, a-t-il expliqu", a permis de renforcer les "changes entre les "tats-Unis et l`Afrique subsaharienne. Ceux-ci ont atteint le chiffre record de 71 milliards de dollars en 2006, ann"e o" les exportations africaines aux "tats-Unis ont augment" de 17 % et ont atteint " 59,2 milliard de dollars. Les exportations de produits agricoles africains, pour leur part, ont augment" de 33 % et ont atteint 360,8 millions de dollars, mais n`ont repr"sent" que moins de 1 % de l`ensemble des exportations, alors que les exportations de p"trole et de gaz ont constitu" plus de 80 % de l`ensemble des exportations africaines " destination des "tats-Unis dans le cadre de `AGOA.

Si le secteur "nerg"tique g"n"re des recettes pour les "tats africains, il cr"e bien moins d`emplois que l`agriculture et, a indiqu" M. Keenum, il est souvent la proie de la corruption.

Pour nombre de sp"cialistes du d"veloppement et du commerce, notamment le pr"sident de la sous-commission des affaires africaines de la Chambre des repr"sentants, M. Donald Payne, ces chiffres sont troublants. Ce d"s"quilibre, estiment-ils, compromet les efforts visant " r"duire la pauvret" entrepris dans le cadre de l`AGOA.

" Le meilleur moyen de relever le niveau de vie des pauvres en Afrique, notamment des femmes et des enfants, c`est d`encourager la croissance du secteur agricole et d`autres secteurs dans les zones rurales o" la majorit" de la population vit et travaille ", avait soulign" le secr"taire g"n"ral adjoint du March" commun de l`Afrique orientale et australe (COMESA) devant la sous-commission dont M. Payne est le pr"sident.

Apr"s avoir reconnu que le p"trole et le gaz naturel "taient les deux produits dominants des "changes entre l`Afrique et les "tats-Unis, M. Keenum a fait remarquer que des exemples tels que la d"cision de la soci"t" Cargill de construire au Ghana une usine de transformation du cacao, qui co"tera 70 millions de dollars, montraient qu`il "tait possible d`inverser cette tendance.

L`usine Cargill, a-t-il pr"cis", pourrait produire jusqu`" 120.000 tonnes de beurre de cacao, de poudre de cacao et de liqueur de cacao. Ces investissements contribueront " la prosp"rit" de la population locale gr"ce aux emplois qu`ils cr"eront.

Pour sa part, le ministre ghan"en du commerce, de l`industrie et du d"veloppement du secteur priv", M. Alan Kyerematen, a d"clar" que " la possibilit" d`exporter plus de 6.400 produits en franchise de douane, sans contingent, vers le march" de consommateurs le plus important du monde (...) devrait "tre un encouragement suffisant pour que chaque pays africain s`efforce de produire sur une grande "chelle tout un "ventail de produits destin"s " l`exportation ".

Et d`ajouter : " Apr"s tout, cr"er des emplois, gagner des devises "trang"res et accro"tre en cons"quence le niveau des revenus, en particulier pour les gens d"favoris"s et vuln"rables, c`est cela r"duire la pauvret". "

De l`avis de M. Keenum, le gouvernement ghan"en, qui accueille le Forum de l`AGOA cette ann"e, a fait " un excellent travail en organisant une conf"rence novatrice qui rassemble des responsables politiques, des hommes d`affaires, des universitaires et des repr"sentants d`organisations internationales " et qui refl"te ainsi la diversit" du march" mondial.

Les "tats-Unis, a-t-il ajout", ne doutent pas que le Ghana continuera " "tre un exemple important pour le reste du continent africain en raison des r"formes politiques et "conomiques qu`il a entreprises et des progr"s qu`il a r"alis"s dans ces domaines.

(Les articles du "Washington File" sont diffus"s par le Bureau des programmes d`information internationale du d"partement d`Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)

Par Jim Fisher-Thompson
R"dacteur de l`USINFO