Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:August 17th, 2007 06:12 EST
Le pow-wow national rend hommage aux traditions culturelles

Le pow-wow national rend hommage aux traditions culturelles

By SOP newswire

 

Washington - Le pow-wow, ou rassemblement tribal, rev"t une grande importance aux plans social et culturel pour les peuples indig"nes d`Am"rique du Nord.

De mars " septembre, ces rassemblements qui sont organis"s aux quatre coins des "tats-Unis regroupent des repr"sentants des diverses tribus am"rindiennes qui chantent, dansent et partagent leurs traditions. Sur la c"te est des "tats-Unis, le plus important est le pow-wow national qui se tient tous les deux ans " Washington et attire des repr"sentants de quelque 250 tribus des "tats-Unis et du Canada.

Les ""Northern Plains Dancers"" (Danseurs des plaines du nord), par exemple, "taient venus de la r"serve am"rindienne de Fort Berthold, dans le Dakota du Nord, pour participer au troisi"me pow-wow national (qui s`est tenu du 10 au 12 ao"t). Avant de se joindre " la grande f"te, le groupe a interpr"t" ses danses sur la sc"ne de l`amphith""tre du Mus"e national des Indiens d`Am"rique de l`Institution Smithsonian.

Interview"s par l`USINFO, plusieurs danseurs ont "voqu" l`importance qu`ils attachaient " mieux faire conna"tre leur culture au reste du monde et tous ont insist" sur la n"cessit" de dissiper les id"es pr"con"ues.

""Je veux montrer aux gens que nous ne nous limitons pas " ce qu`ils voient dans les films"", a expliqu" Wylie Bearstail (aux origines hidatsa et arikara). ""J`esp"re que les spectateurs se feront une id"e diff"rente des Am"rindiens. Nous ne sommes pas des sauvages. Nous sommes comme tout le monde"", a soulign" pour sa part Rylan Baker (hidatsa et cri).

Accompagn"s de chanteurs battant leur tambour, les danseurs sont arriv"s sur sc"ne en costume de c"r"monie complet d"cor" de plumes d`aigle, de franges et de perles. Un par un, les danseurs ont ensuite fait une d"monstration de styles de danses populaires couramment interpr"t"s lors de pow-wow.

Les danseurs tourbillonnaient au rythme infernal des tambours tandis qu`un narrateur expliquait la signification de chaque danse. L`un des danseurs portant une toque de bison cornue, a interpr"t" la danse du bison, un animal que les Am"rindiens v"n"raient pour la viande et le cuir qu`il leur donnait et " qui ils rendaient hommage en r"citant des pri"res apr"s la chasse.

Les troupeaux de bisons, pratiquement d"cim"s par les colons blancs, se sont reconstitu"s dans l`ouest am"ricain et les tribus am"rindiennes les prot"gent d"sormais dans leur habitat naturel.

Nombreux sont les styles de danse qui restent fid"les aux traditions, mais d`autres ont incorpor" des variations contemporaines. Certains styles avaient plus ou moins "t" abandonn"s pendant un temps, mais connaissent aujourd`hui une renaissance.

Deux femmes ont interpr"t" une danse traditionnelle r"serv"e aux rites li"s " la gu"rison. Dansant en mesure, chacun de leurs mouvements "tait ponctu" par le tintement des petites clochettes qui d"coraient leur robe.

Jadis rel"gu"es au p"rim"tre du cercle de danse, les femmes se joignent aujourd`hui aux danses des hommes.

Sur la sc"ne du Mus"e national des Indiens d`Am"rique, un danseur a fait une d"monstration de la danse de l`aigle. Portant un brassard d"cor" de plumes d`aigles sur chaque bras, il a dans" en tournoyant, repr"sentant ainsi l`envol d`un aigle, ce messager du monde spirituel qui vole plus haut dans les cieux que tout autre oiseau.

Les danses et les rites rendant hommage aux guerriers d`antan n`ont pas disparu mais, " l`heure actuelle, ils sont r"serv"s aux soldats am"rindiens incorpor"s dans les forces arm"es am"ricaines.

La danse ""complexe"" des hommes et la danse du ch"le des femmes sont des danses modernes tr"s populaires qui mettent l`accent sur la gr"ce des mouvements f"minins et l`athl"tisme des hommes. " l`instar de toutes les autres danses am"rindiennes, les interpr"tes doivent suivre attentivement les battements des tambours, devant synchroniser leur danse avec ces derniers et la terminer avec le dernier battement.

""Je danse depuis que je sais marcher, et je ne manquerai pas d`apprendre ces danses " mes enfants"", a pr"cis" Lauren Frank (aux origines arikara, pied-noir, et cri).

Gr"ce " la participation des ""danseurs des plaines du nord"" et de bien d`autres, les pow-wow des temps modernes aident " pr"server les traditions sociales qui se trouvent au c"ur de l`identit" am"rindienne.

Ainsi que l`a soulign" George P. Horse Capture, sp"cialiste de la culture am"rindienne attach" au Mus"e national des am"rindiens, le pow-wow est ""une c"l"bration des peuples am"rindiens actuels qui se poursuivra avec vigueur, tradition et changements, d`ann"e en ann"e, tant qu`il y aura des Am"rindiens dans le monde"".

(Les articles du "Washington File" sont diffus"s par le Bureau des programmes d`information internationale du d"partement d`Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)

Par Lauren Monsen
R"dactrice de l`USINFO