Contact theSOPAbout theSOPSupport theSOPWritersEditorsManaging Editors
theSOP logo
Published:November 18th, 2007 02:11 EST
M. Negroponte se dit encourag par le progres de la democratie en Afrique

M. Negroponte se dit encourag par le progres de la democratie en Afrique

By SOP newswire

On trouvera ci-après des extraits de l`allocution du secrétaire d`"tat adjoint John Negroponte à la séance d`ouverture de la Conférence ministérielle de la Communauté des démocraties qui se tient du 15 au 17 novembre à Bamako (Mali).

(Début des extraits)

Allocution du secrétaire d`"tat adjoint John Negroponte à la conférence ministérielle de la Communauté des démocraties

Bamako (Mali), le 15 novembre 2007

Merci. Je suis heureux de me trouver au Mali aujourd`hui. Je vous remercie de m`inviter à participer aux débats de cette conférence de démocraties. Je tiens à remercier le président Amadou Toumani Touré et le ministre Ouané, ainsi que le gouvernement et le peuple du Mali, d`accueillir cette réunion ministérielle. Je félicite le Mali de sa direction éclairée de la Communauté des démocraties. Nous apprécions votre travail.

( ") Au cours des 25 dernières années, le nombre des démocraties dans notre monde a presque triplé. Des gens de toutes races, de toutes religions et de toutes les régions du monde sont en train de réaliser leur aspiration à la démocratie et à l`"tat de droit. Là où ce processus est bloqué règnent les conflits, la violence et l`appauvrissement. Ici en Afrique, la montée de la démocratie a permis de mettre fin à de longs conflits au Liberia, en Sierra Leone, en Angola et au Mozambique. Et nous poursuivons nos efforts de maintien de la paix au Soudan et au Mozambique, parce que nous postulons que le renforcement de la sécurité ouvrira la voie à des élections démocratiques.

Nous sommes venus au Mali pour chercher à protéger et à promouvoir ce que le président Bush appelle les exigences non négociables de la dignité humaine. Notre politique repose sur la conviction que tous les hommes sont nés libres, ont la même dignité et possèdent les mêmes droits essentiels. La promotion de ces principes n`est pas seulement un impératif moral ; elle est dans l`intérêt stratégique et pratique de nous tous.

( ") Dans toutes nos activités de soutien à la démocratie, nous sommes conscients des difficultés. Il n`y a pas de raccourcis. Je viens de la Côte d`Ivoire, où les factions autrefois ennemies se sont entendues sur une feuille de route qui, une fois mise en ""uvre, permettra de ramener la démocratie dans le pays. Au Burkina Faso, je me suis entretenu avec le président Blaise Compaoré, l`auteur de ces accords de paix, de la façon dont la communauté internationale pouvait encourager le président Gbagbo à s`atteler rapidement à leur mise en ""uvre. Je me suis également rendu au Nigeria où des élections truquées ont attiré la condamnation de la communauté internationale et suscité des doutes sur le nouveau gouvernement. J`ai cependant quitté Abuja encouragé par le respect manifesté par le président Yar`Adua pour l`"tat de droit et pour les résultats de la commission électorale indépendante. Jusqu`à présent, il a tenu son engagement public envers la gouvernance et la transparence.

Tant au Nigeria qu`en Côte d`Ivoire, j`ai discuté avec des représentants d`une société civile énergique et d`une presse libre. Ils ont évoqué la frustration de leur peuple face à la violence et à la corruption, et leur désir de prospérité et de bonne gestion des affaires publiques. Comme tous les pays, le Nigeria et la Côte d`Ivoire ont trébuché sur la voie de la démocratie, mais ils poursuivent leur chemin au fur et à mesure que leurs dirigeants reconnaissent la nécessité de la réforme. Nous devons les aider et les soutenir, et j`attends avec impatience le moment où nous pourrons les accueillir au sein de la communauté des démocraties.

( ") Nous accomplissons de réels progrès au niveau de l`utilisation de cette Communauté pour promouvoir les valeurs et les meilleures pratiques démocratiques. La démocratie a permis de créer un lien entre l`Organisation des "tats américains et l`Union africaine qui leur permet de comparer leurs expériences et de tirer profit de la Charte démocratique interaméricaine et du Nouveau partenariat pour le développement en Afrique. Nous sommes sur le point de finaliser un guide sur les techniques et les initiatives propres à promouvoir la démocratie. Les "tats-Unis espèrent que nous pourrons continuer à progresser vers la création d`un groupe démocratique à l`ONU qui offrirait un ferme soutien aux droits de l`homme et aux autres thèmes à notre ordre du jour de promotion de la démocratie.

Les "tats-Unis ont également pris des mesures destinées à renforcer la Communauté. La secrétaire d`"tat, Mme Condoleezza Rice, a annoncé en décembre un ensemble de principes relatifs aux ONG qui reflètent notre appui en faveur d`une société civile active et indépendante. Nous soutenons également les travaux du Fonds des Nations unies pour la démocratie en matière de société civile et verserons huit millions de dollars l`année prochaine à l`appui de cette importante initiative. J`ai déjà rencontré aujourd`hui des représentants d`ONG venus de plusieurs "tats non démocratiques afin de leur exprimer le soutien que nous apportons à leur efforts courageux.

(...) Enfin, les "tats-Unis s`emploient à stimuler le développement démocratique dans le cadre de notre initiative du Compte du millénaire. Nous canalisons notre aide extérieure vers les dirigeants qui gouvernent avec justice, qui défendent la liberté économique et qui investissent dans des programmes sociaux.

(...) Et nous continuerons à nous exprimer sur les endroits où les pouvoirs publics n`ont rien fait, ou presque, pour faire régner la démocratie (...) Au Zimbabwe, le gouvernement s`accroche désespérément au pouvoir, alors même qu`il met l`économie à sac. Ce régime a recouru à la violence afin de réprimer toute dissension pacifique. Il bafoue ouvertement les droits de l`homme et foule aux pieds les libertés fondamentales. Le président nigérian Yar`Adua a récemment prononcé des paroles de vérité au sujet du mépris qu`affiche le régime zimbabwéen pour la primauté du droit. J`applaudis à son honnêteté.

Mesdames et Messieurs, jamais n`avons-nous été aussi unis dans l`élaboration d`une stratégie de progrès dont pourraient bénéficier tous les hommes, femmes et enfants de la planète. Le monde entier pourra en effet profiter de la stabilité qu`engendrera un avenir marqué au sceau de la démocratie et du développement. Je vous remercie, vous tous ici présents, de votre engagement en faveur de la liberté.

(Fin des extraits)

(Diffusé par le Bureau des programmes d`information internationale du département d`Etat. Site Internet : http://usinfo.state.gov/francais/)